Soustraction et addition

Dans la compétition, dans les rapports d’opposition, le résultat est toujours indécis. Il peut basculer d’un côté ou de l’autre avec un écart minime. En politique, regardez les résultats des élections où l’un des camps l’emporte souvent avec 51% des voix contre 49% pour l’autre, cela ne fait que 2% d’écart. Au tennis de table, si vous gagnez 21 à 19, vous avez gagné de justesse avec 2 points d’avance. En boxe, si 3 juges vous ont donné la décision contre 2 à votre adversaire, votre victoire ne tient qu’à une voix. Et que dire du foot, où, quand après les tirs aux buts, si vous êtes encore à égalité, on n’a pas trouvé d’autre solution que de jouer l’issue du match à pile ou face ! Dans chacun de ces cas, nous avons fait des soustractions. Dans toutes ces situations, si votre capital de points est supérieur à celui de votre adversaire, vous gagnez car la différence de points est positive. Mais si vous avez marqué moins de points que votre adversaire, la différence de points est négative et vous perdez.

En aïkido, nous avons vu que nous ne pouvions pas nous permettre de perdre. Alors nous choisissons de faire des additions plutôt que des soustractions ! Nous ne luttons pas avec l’autre, mais nous « ajoutons » notre énergie à celle de notre partenaire. Le résultat sera alors toujours positif, et l’incertitude de l’issue disparaîtra en même temps que le stress qu’elle génère. Lorsque mon partenaire m’attaque avec 7 unités de force, même si je n’en ajoute que 3, nous arrivons à nous eux à 10 unités, ce qui est plus que ce lui et moi possédons séparément et que l’on peut donc considérer comme un enrichissement mutuel. Comment ne pas penser à la phrase tant entendue : « L’union fait la force. » Il est vrai que nous ne lui avons pas demandé son avis au sujet de cette union… Et c’est justement ce qui crée un effet de surprise chez lui, qui s’attendait à une autre réponse de notre part. Surprise qui engendre ce déséquilibre qui le conduira au sol.

Si dans notre pratique nous nous efforçons de bien mettre en place ce principe d’addition des forces, cela nous apporte en plus de l’efficacité une grande confiance en nous, et une sérénité bienfaisante, alors ne nous privons pas de ce plaisir…