Entre les yeux

Maître Nocquet nous a donné un jour un truc pour ne pas être impressionné par le regard d’un interlocuteur qui peut parfois être pénétrant au point de nous faire perdre nos moyens. Ce qui peut arriver par exemple quand on est dans le bureau de son supérieur hiérarchique pour un entretien délicat, ou face à quelqu’un qui vous agresse verbalement.

Si vous le regardez droit dans les yeux, son regard peut vous pénétrer, et s’il a plus de puissance que vous, vous serez balayé. Si vous avez plus de puissance que lui, soutenez son regard, et entrez. Sinon regardez-le entre les deux yeux, cela vous protégera. Vous verrez comme le rapport change. Il ne peut plus pénétrer, vous n’êtes plus déstabilisé et gardez vos moyens pour répondre. Essayez, vous verrez, c’est amusant.

A l’inverse, si vous dialoguez avec une personne de confiance, vous savez comme moi à quel point regarder dans les yeux permet une qualité d’échange d’une qualité remarquable.